Vous avez des questions ?   819.840.4544   info@fppu.ca

Bourse Expo-sciences 2018

Bourse Expo-sciences 2018

Mikael Hainey

École secondaire Liberté-Jeunesse (Sainte-Marthe-sur-le-Lac)

Élève de deuxième secondaire à l’école Liberté-Jeunesse, Mikael Hainey est fasciné par les récentes découvertes qui laissent entrevoir une forme d’intelligence chez les végétaux. On sait aujourd’hui que les plantes peuvent communiquer, se mouvoir et percevoir leur environnement. Mais sont-elles capables d’enregistrer des faits marquants — bref, de développer une sorte de mémoire? L’adolescent a testé l’idée sur une petite sensitive appelée Mimosa pudica, qui a la particularité de se recroqueviller après un choc. Sur une période de cinq semaines, il a soumis 36 spécimens à un effet d’ascenseur (montée et descente rapide du pot) et à une légère secousse. Résultat? La proportion des plantes qui réagissent aux manipulations diminue à chaque semaine; à la cinquième semaine, toutes restent ouvertes. Quand on les vaporise avec de l’eau, il faut seulement trois répétitions pour qu’elles cessent de percevoir ce geste comme une menace. Même si on reprend l’expérience après une semaine de repos, les mimosas pudiques ne réagissent pas, ce qui laisse penser qu’ils ont gardé en mémoire l’information captée précédemment. « Nous sommes bien loin du simple “légume” », conclut avec humour le scientifique en herbe dans son rapport de recherche.

 

Au sujet de ce prix

La Fédération du personnel professionnel des universités et de la recherche (FPPU) soutient Expo-sciences en accordant des prix à des chercheurs en herbe. Elle décerne trois bourses de 500 $, dont une en sciences humaines et sociales, lors de la finale québécoise du concours. Elle remet aussi deux bourses de 250 $ à des exposants du programme Science et mentorat.

 

Mikael Hainey, lauréat du prix de la Fédération du personnel professionnel des universités et de la recherche, pose en compagnie de Claude Fortin, vice-présidente de la FPPU. / photo Pascale Gauthier, source Réseau Technoscience