Bienvenue

Cher ou chère collègue,

Nous sommes heureux de vous accueillir dans la communauté des professionnels et professionnelles de l’Université de Sherbrooke. Nous espérons que vous trouverez dans votre nouveau poste des défis à la mesure de votre talent et de votre ambition.

L’Association du personnel administratif et professionnel de l’Université de Sherbrooke (APAPUS) se fait une fierté d’appuyer ses membres au maximum de ses capacités. Autant les employés réguliers, temporaires et remplaçants de l’unité A que le personnel de recherche de l’unité B.

Au-delà de notre contribution au dénouement de différends, nous exerçons un syndicalisme positif, axé sur le dialogue. N’attendez pas une crise pour nous consulter ! Vous trouverez chez nous des renseignements sur la culture de notre établissement, des conseils utiles aux professionnels et un regard avisé sur les grands enjeux de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Au plaisir de faire votre connaissance,

Votre équipe de soutien syndical

 

Robin Renaud
Président
Local F1-2030
819 821-8000, poste 67806
Robin.Renaud@USherbrooke.ca

Marie-France Noël
Vice-présidente
Local A2-1060
819 821-8000, poste 61085
Marie-France.Noel@USherbrooke.ca

Abdennabi Khiari
Trésorier
Local K1-4078
819 821-8000, poste 65262
Abdennabi.Khiari@USherbrooke.ca 

Pascal Morin
Secrétaire
Local B6-2055
819 821-8000, poste 63296
Pascal.Morin@USherbrooke.ca

Arturo Rea
Conseiller section A
Local B4-202
819 821-8000, poste 62813
Arturo.Rea@USherbrooke.ca

Guillaume Arguin
Conseiller section B
Local Z8-2034
819 821-8000, poste 72184
Guillaume.Arguin@USherbrooke.ca

Linda Nadeau
Conseillère
Local A2-1062
819 821-8000, poste 65022
Linda.Nadeau@USherbrooke.ca

Claudine Perreault
Conseillère syndicale
Local F1-2030
819 821-8000, poste 67856
apapus@usherbrooke.ca

Pourquoi un syndicat?

« Les unions, qu’ossa donne ? » L’humoriste Yvon Deschamps posait la question en 1969. Et certaines personnes semblent encore attendre la réponse !

À l’APAPUS, nous croyons que l’équilibre des pouvoirs entre employeur et employés rend le milieu de travail plus agréable et performant. Regroupés en association dès 1973, les professionnels de notre établissement se sont syndiqués seulement en 1989. La vague d’abolition de postes des années précédentes les avait touchés durement, plus que les employés de soutien et les professeurs, déjà protégés par une entente de travail. La démarche d’accréditation a duré trois ans. Il a fallu autant de temps pour signer la première convention collective.

En vertu de la formule Rand, inscrite dans la loi au Québec, vous êtes tenu de cotiser à votre syndicat. Comme les avancées obtenues par le groupe profitent à tous les employés, chacun doit faire sa part. Le taux actuel est fixé à 1,1 % du salaire, somme prélevée à la source.

Quelques avancées au fil des ans

Cliquez sur les dates pour voir les acquis négociés par l'APAPUS au rythme des conventions collectives et des autres ententes avec l'employeur.
  1. 1989

    Droit de grief en cas de conflit insoluble par le dialogue, grâce à la syndicalisation

  2. 1992

    Sécurité d’emploi pour les professionnels réguliers ayant cinq ans d’ancienneté

  3. 1992

    Implantation du congé à traitement différé, qui permet d’étaler son salaire pour prendre une pause payée de plusieurs mois

  4. 1992

    Création d’un comité des relations de travail pour discuter de tout litige

  5. 1998

    Première convention collective pour les professionnels de recherche, qui ramène la semaine de travail à 40 heures maximum

  6. 2011

    Ouverture au télétravail sur une base ponctuelle

  7. 2017

    Possibilité de réduire ou de réaménager son horaire de travail pour mieux concilier vie personnelle et professionnelle

  8. 2017

    Mise sur pied d’un comité de santé organisationnelle pour discuter d’enjeux liés au climat de travail

Devenez membre de l’APAPUS !

Vous êtes déjà cotisant du syndicat. Devenez membre à part entière ! Signez aujourd’hui votre formulaire d’adhésion. Vous vous joindrez ainsi à une communauté solidaire de collègues qui s’engagent pour le bien commun en milieu de travail. Ce statut vous autorisera notamment à vous exprimer en assemblée générale sur les orientations de l’association.

Le formulaire est disponible en ligne. Retournez-le dûment rempli à cette adresse :

Local 2030, pavillon J.-S.-Bourque
apapus@usherbrooke.ca
819 821-7856

Votre fédération

L’APAPUS est affiliée à un collectif unique en son genre : la Fédération du personnel professionnel des universités et de la recherche.

Regroupant 11 syndicats et associations, la FPPU représente des travailleurs à la grandeur du Québec et au Nouveau-Brunswick. Elle est la seule organisation syndicale à servir exclusivement les professionnels actifs dans l’enseignement supérieur et l’avancement du savoir.

Territoire couvert par la FPPU

Experte dans son domaine, la FPPU pratique un syndicalisme d’ouverture axé sur la recherche de solutions durables par le dialogue. Elle procure à l’APAPUS plusieurs services essentiels.

  • formation continue
  • soutien juridique
  • négociation de conventions collectives
  • expertise sur les assurances collectives et régimes de retraite
  • veille sur les enjeux en enseignement supérieur et en recherche
  • représentation politique auprès des décideurs
Visitez son site
Recevez son infolettre

Votre convention

La convention collective détaille l’entente qui vous unit comme salarié à votre employeur. La parcourir est un excellent exercice, même si ça peut sembler intimidant de prime abord ! Dans les prochaines pages, nous vous exposerons les principaux points à retenir.

Consultez le document

 

De l’aide pour bien comprendre vos droits et vos devoirs

Vous ne parlez pas le charabia ? Pas de souci. Des outils existent pour vous aider à déchiffrer votre convention collective et les ententes légales qui s’y rapportent.

  • Consultez votre syndicat pour connaître les occasions de suivre la formation « Connaître ma convention »
  • Consultez la foire aux questions sur votre convention collective
  • Visitez la page sur les assurances collectives de l’Université de Sherbrooke
  • Informez-vous sur votre régime de retraite

Votre contrat : révisez-le!

Ça y est : le service des ressources humaines est prêt à officialiser votre embauche. D’abord, rendez-vous sur sa plateforme électronique Mon Emploi UdeS pour confirmer l’acceptation des termes de votre contrat. Lisez cette page avec attention ! Cette première entente est en effet cruciale pour la suite des choses. Vérifiez si elle contient des informations exactes au sujet de vous-même et de vos futures conditions d’emploi. Cochez la case « accepter la transaction » dans votre tableau de bord pour signifier votre accord. Vous recevrez ensuite une copie de votre contrat.

Portez une attention particulière à votre classement initial. Reflète-t-il correctement votre scolarité et votre expérience ? Les professionnels de l’Université de Sherbrooke sont traités selon un système salarial à 14 échelons. Il est important de partir du niveau juste pour progresser graduellement vers un traitement plus favorable. Vous avancerez ensuite d’un échelon chaque année au 1er juin ou au 1er décembre, soit la première date qui survient après que vous ayez effectué neuf mois de travail à temps complet.

Vous pouvez obtenir un échelon de plus par année d’expérience pertinente. Vous pouvez aussi gagner un échelon additionnel pour chaque année universitaire complétée après le baccalauréat dans un domaine lié à vos fonctions.

Si vous vous interrogez sur votre classification, consultez la clause 8-1.00 de la convention collective et contactez votre syndicat.

Probation et régularisation

À titre d’employé contractuel, vous êtes soumis à une probation de 180 jours. Durant cette période, l’employeur peut mettre fin à votre emploi en tout temps. Passé ce cap, votre contrat se poursuit jusqu’à la date prévue, à moins que vous ne remplaciez une personne dont la période d’absence est abrégée. En principe, vous recevez une évaluation vers la fin de votre engagement. L’employeur décide alors s’il renouvelle votre contrat. Dans le cas contraire, il vous inscrit sur la liste de rappel au travail, à condition que vous ayez accompli la période requise de 180 jours.

Transition vers un poste régulier

Un mandat transitoire peut parfois déboucher sur une embauche à long terme. En règle générale, tout contrat renouvelé au-delà de quatre ans devient un poste régulier. Si vous avez occupé cet emploi pendant plus de 48 mois, vous obtenez le nouveau poste créé en continuité de vos tâches. Si plusieurs professionnels y ont été affectés tour à tour, le poste doit être affiché. La personne sélectionnée voit la durée de sa probation réduite jusqu’à concurrence de 26 semaines.

Avantages sociaux

Quels sont vos privilèges comme employé?

Cliquez sur les repères temporels pour connaître les avantages sociaux auxquels vous avez droit selon vos années de service dans l’établissement. Pour les détails, consultez la clause de votre convention collective donnée en référence.
  1. Embauche

     

    Jours fériés
    L’établissement reconnaît 13 jours fériés ainsi que 2 congés mobiles à prendre dans le temps des fêtes. Les employés au repos touchent alors leur salaire régulier. [clause 10-3.00, p. 74]

     

    Horaire d’été
    Pendant 12 semaines s’étalant entre la mi-mai et la mi-août, chaque journée de travail est réduite de 30 minutes sans effet sur la paie. [clause 6-1.00, p. 42]

     

    Vacances annuelles
    Si votre contrat de travail comprend moins de 12 mois, vous avez droit à une indemnité équivalant à 8 % de votre salaire, versée à chaque paie. S’il est de plus longue durée, vous accumulez 2 jours de vacances par mois travaillé, jusqu’à concurrence de 23 jours par année. Le crédit est accordé chaque 1er mai pour l’année qui suit. Les vacances doivent être soumises à l’approbation du supérieur immédiat au moins 1 mois à l’avance (le 31 mars pour celles de l’été), et prises avant la fin du contrat. [clause 10-2.00, p. 73]

     

    Notice légale : Ces renseignements sont fournis à titre indicatif seulement. En cas de différend, la convention collective a préséance sur l’information contenue dans ce site.

  2. 5 mois

     

    Mobilité dans l’organisation
    Après 100 jours de travail, vous pouvez poser votre candidature sur tout poste affiché à l’interne, sous réserve de satisfaire aux exigences. [clause 5-2.00, p. 26]

     

    Notice légale : Ces renseignements sont fournis à titre indicatif seulement. En cas de différend, la convention collective a préséance sur l’information contenue dans ce site.

  3. 6 mois

     

    Congés maladie
    Après 6 mois de service, vous commencez à accumuler des congés maladie. Chaque mois de travail accompli vaut 1 journée d’absence payée. Ce crédit est valide jusqu’à la fin du contrat. En cas de maladie ou d’accident, il faut aviser son supérieur dès que possible, avec certificat du médecin si une absence dure plus de 3 jours. [clause 9-2.00, p. 60]

     

    Notice légale : Ces renseignements sont fournis à titre indicatif seulement. En cas de différend, la convention collective a préséance sur l’information contenue dans ce site.

  4. 9 mois

     

    Droits parentaux
    Après 180 jours de travail, l’employée qui s’absente pour donner naissance reçoit une indemnité de l’employeur lui permettant de profiter de son revenu habituel pendant cette période. Le congé de maternité dure 21 semaines si la personne est admissible au Régime québécois d’assurance parentale, 12 semaines sinon. Les droits parentaux comprennent aussi un congé pour conjoint ou conjointe de 5 semaines, un congé pour adoption de 5 semaines, et un congé sans traitement pour raison familiale. [lettre d’entente]

     

    Congés sociaux
    Après 180 jours de travail, vous avez droit à un congé payé allant de 1 à 7 jours en cas de mariage, de rendez-vous médical, de décès dans la famille ou d’appel à agir comme témoin ou juré dans une affaire légale. [clause 10-4.00, p. 75]

     

    Liste de rappel
    Avoir accompli 180 jours de travail donne droit à figurer sur la liste de rappel en cas de mise à pied. L’emploi va en priorité à la personne la plus compétente pour les fonctions à assumer, puis à celle ayant travaillé le plus longtemps dans l’établissement. [clause 5-9.00, p. 39]

     

    Recours par grief ou arbitrage
    Après 180 jours de travail, un professionnel remplaçant ou temporaire qui se voit remercié peut contester cette décision par grief ou arbitrage lorsque les circonstances le justifient. [clause 5-5.00, p. 34]

     

    Notice légale : Ces renseignements sont fournis à titre indicatif seulement. En cas de différend, la convention collective a préséance sur l’information contenue dans ce site.

  5. 1 an

     

    Assurances collectives
    Après 12 mois de travail sur une même affectation, vous êtes couvert par un régime d’assurances collectives (vie, salaire et accident-maladie) payé à 50 % par l’employeur. La participation est obligatoire. Pour les employés à temps partiel, la semaine de travail doit comporter un minimum de 17 heures. [clause 9-1.00, p. 59 et site de l’Université]

     

    Régime de retraite
    Vous adhérez au Régime de retraite de l’Université de Sherbrooke à cette condition : dans l’année précédente, vous avez travaillé au moins 700 heures et votre rémunération a atteint 35 % du maximum des gains admissibles. La cotisation est alors obligatoire. Le Régime est un plan hybride qui inclut une composante à prestations déterminées. [clause 9-3.00, p. 61 et site de l’Université]

     

    Avancement d’échelon
    Le personnel remplaçant ou temporaire obtient une hausse d’échelon après toute période de 236 jours de travail effectué, soit environ 1 an de service. [clause 8-1.00, p. 54]

     

    Perfectionnement
    L’Université consacre 1 % de la masse salariale à soutenir ses employés désireux d’acquérir ou d’améliorer des compétences en lien avec leur travail. Elle peut ainsi défrayer les coûts de participation à une activité ponctuelle de moins de 1 semaine, comme un congrès, aux professionnels remplaçants ou temporaires ayant accompli 12 mois de travail sur une même affectation. [clause 7-1.00, p. 47]

     

    Notice légale : Ces renseignements sont fournis à titre indicatif seulement. En cas de différend, la convention collective a préséance sur l’information contenue dans ce site.

  6. 4 ans

     

    Nomination à titre régulier
    En règle générale, tout contrat renouvelé au-delà de 4 ans devient un poste régulier. Si vous avez occupé cet emploi pendant plus de 48 mois, vous obtenez le nouveau poste créé en continuité de vos tâches. Si plusieurs professionnels y ont été affectés tour à tour, le poste doit être affiché. La personne sélectionnée voit la durée de sa probation réduite jusqu’à concurrence de 26 semaines. [clause 5-7.00, p. 38]

     

    Notice légale : Ces renseignements sont fournis à titre indicatif seulement. En cas de différend, la convention collective a préséance sur l’information contenue dans ce site.

  7. 16 ans

     

    Vacances annuelles
    Vous avez droit à 24 jours payés lorsque vous avez accumulé 16 ans d’ancienneté au 1er mai de l’année en cours. [clause 10-1.00, p. 65]

     

    Notice légale : Ces renseignements sont fournis à titre indicatif seulement. En cas de différend, la convention collective a préséance sur l’information contenue dans ce site.

  8. 21 ans

     

    Vacances annuelles
    Vous avez droit à 25 jours payés lorsque vous avez accumulé 21 ans d’ancienneté au 1er mai de l’année en cours. [clause 10-1.00, p. 66]

     

    Notice légale : Ces renseignements sont fournis à titre indicatif seulement. En cas de différend, la convention collective a préséance sur l’information contenue dans ce site.

Découvrez l'Université de Sherbrooke

Campus de l'Université de Sherbrooke

Cœur du campus / photo Université de Sherbrooke

Le premier devoir de tout employé, c’est d’apprendre à connaître son établissement. Nous avons réuni pour vous les principales politiques internes de l’Université de Sherbrooke. C’est votre responsabilité d’en prendre connaissance. Bonne lecture !

Pour en savoir plus, consultez la page Documents officiels du site de l’Université de Sherbrooke.